La chatterie de Chaungtha

   

 

 

Felv ou Leucose

 




Maladie due à un virus redoutable puisqu'il tue souvent le chat après quelques années d'infection.

SYMPTOMES

Cette maladie se traduit sur le plan clinique par des symptômes très variés. Le virus diminue en effet les défenses de l'organisme et la mort survient en général après une infection par un germe opportuniste.

TRANSMISSION

Le Felv peut être transmis par toutes les sécrétions (les urines, sur tout par la salive, le sang). Il se transmet ainsi relativement aisément par contact, qu'il soit sympathique (toilette mutuelle, partage de nourriture...) ou plus hostile (lors de feulement (cracha) morsure...).
Le virus peut aussi être transmis de la mère aux chatons, in utero par le placenta, si du moins il laisse les chatons venir au monde, la leucose entraînant fréquemment des avortements.

Un chat atteint de leucose excrète le virus toute sa vie et est ainsi en permanence contagieux pour ses congénères.
Pour protéger les autres chats, qui ne sont peut-être pas vaccinés, il est préférable de ne plus lui laisser accès à l'extérieur. Dans une maison où il y a plusieurs chats, il est aussi préférable de séparer positifs et négatifs (même s'ils sont vaccinés).
D'autre part, les "porteurs temporaires" peuvent également excréter et transmettre le virus; comme ils ne présentent pas forcément de symptômes de quoi que ce soit, ils sont ainsi contagieux à l'insu de tous.

Les chatons et les jeunes chats sont plus sensibles au Felv, et sont donc les plus à risque. Les chats adultes présentent une meilleure résistance (ceci, ajouté au fait que près de 70% des chats éliminent le virus tous seuls comme des grands ou en sont "seulement" porteurs latents, conduit à un raccourci consistant à dire que les chats adultes sont "automatiquement" et "naturellement" résistants au Felv et n'ont pas besoin de vaccination; mais c'est un raccourci trop simplificateur. 3 chats sur 10 qui n'arrivent pas à contrer le virus et se retrouvent avec une maladie horrible le contredisent tristement).

En revanche, le virus a une très faible persistance dans l'environnement, de sorte que la contamination indirecte est très peu probable.

TRAITEMENT

Pas de traitement efficace: une transfusion à partir d'un chat sain permet parfois des rémissions de 6 mois tout comme l'interféron.
L’exposition au virus: la leucose est davantage un problème de groupe et de chats amis que de solitaires asociaux.

PREVENTION

Le diagnostic repose sur divers test de dépistage. Le plus courant est le test « ELISA » ou un test par PCR.

Un vaccin peut être administré dés 7 à 8 semaines. Rappel un mois après puis tous les ans.

Les vaccins contre la leucose empêchent la virémie persistante et présentent une bonne efficacité - sans atteindre 100%, la perfection n'étant pas de ce monde.
Il y a une mauvaise compréhension et un amalgame car, les vaccins ayant un niveau d'efficacité de seulement 80% dans les conditions expérimentales, certains ont conclu qu'il ne fallait pas les utiliser. En fait, le niveau de protection conférée par la vaccination sur le terrain est bien au-delà de ces chiffres. Les vaccins sont testés en laboratoires avec des niveaux d'épreuves virulents très élevés. Dans les conditions naturelles, les chats sont le plus souvent exposés à des doses de virus beaucoup moins élevés, de telle sorte que le niveau de protection du terrain soit bien supérieur à celui du laboratoire.

Depuis que la vaccination contre la leucose existe, la prévalence du Felv dans les populations félines a considérablement diminué. Dans les élevages félins, cette maladie a quasi-intégralement disparu.

Important, le chat contaminé devra vivre seul pour ne pas contaminer d’autres chats.


Allez voir le site: http://www.fenua-animalia.org/FA/cfhc/fr/felv.htm




retour  retour accueil