La chatterie de Chaungtha

   


Les vers

 
 

Les origines de l'infestation sont nombreuses et donc difficilement contrôlables: la transmission peut s'effectuer par voie placentaire, par le lait lors des tétées ou par ingestion d'aliments souillés, de puces, de viscères d'animaux…

L'infestation parasitaire peut se caractériser chez les jeunes par un gros ventre, des troubles digestifs, un retard de croissance ou des crises nerveuses..., chez les adultes par des démangeaisons annales, un amaigrissement, une baisse de tonus, une nervosité accrue.

 

Deux types de vers sont rencontrés :

_ Les vers ronds (ascaris)

_ Les verts plats (ténias) plutôt chez les adultes.

 

Tous les vermifuges ne sont pas actifs sur les différents types de vers.

Vermifuge = Faire sortir les vers vivants

Vermicide = Tuer le vers et mort il sortira

 

> Chez le jeune non sevré: à partir de l'âge de 15 jours, vermifuger tous les 15 jours jusqu'au sevrage.

 

> Chez le jeune sevré: tous les mois jusqu'à l'âge de 6 mois.

 

> Chez l'adulte (à partir de 12 mois): vermifuger tous les 6 mois.

 

> Chez la femelle en gestation: vermifuger 2 semaines avant la mise-bas,

2 semaines après la mise-bas et 5 semaines après la mise-bas.

 

 

Les ascaris

 

Les ascaris sont des vers libre dans l’intestin, ils se nourrissent de son contenu. On retrouve des œufs dans les selles du chat. Ils ont besoin de 15 à 21 jours pour se développer, même à l’extérieur du chat il vit et va devenir contaminant.

Une fois mature il résiste plusieurs années dans l’environnement.

Une bonne hygiène des litières peut donc limiter leur progression.

Si le chat fait ses besoin dans le jardin, les œufs pourrons survivent plus de deux ans dans le sol. Ils résistent au froid, à la dessiccation et au désinfectant usuel.

Une fois avalé par le chat, les œufs libèreront des larves.

Elles vont se trouver dans le tube digestif, le foie, remontent parfois vers le cœur  et passe dans les poumons. Elles remontent vers la trachée puis sont dégluties. Elles donnent alors des adultes dans le tube digestif, dont la reproduction entraîne l’émission d’œufs dans les selles.

Le toxocara cati lui au moment du passage des poumons, les larves peuvent suivre la circulation sanguine et se retrouver dans les muscles ou les organes de l’animal. Elles s’y enkystent et peuvent y survivre 2 à 3 ans.

Chez un chat mâle elles vont finir par dégénérer

Chez la femelle la variation des hormones ou la gestation vont entrainer un réveil des larves et elles vont migrer.

Dans le tube digestif pour y donner des adultes, dans les mamelles pour contaminer les chatons par le lait.

 

La période pré patente est de :

21 à 30 jours lorsque le chaton ingère un lait infesté

58 jours si un chat ingère un œuf larvaire

TRANSMISSION : Bac à litière, par le lait de la mère, si le chat mange une larve, l’œuf de l’ascaris non.

Ingestion de la puce ou du pou, rats ou souris infesté.

 

Diagnostique, traitement et prévention

 

SIGNE CLINIQUE :

Chez le chat adulte peu de signes

Chez le chaton on peu observer de la diarrhée, des vomissements (avec des vers dans les vomissures), un abdomen gonflé  et un retard de croissance. Une toux du au passage des vers dans les poumons.

 

TRAITEMENT :

Faire une analyse des selles (une coproscopie)

Administrer une antiparasitaire ascarifuge ou ascaricide

Aucun antiparasitaire ne peu détruire les larves lorsqu’elles sont enkysté dans les muscles ou les organes.

Comme ils survivent hors du chat il faut penser à les éliminer. Ils résistent à bon nombre de désinfectant alors on peut utiliser la vapeur est un bon moyen.

 

 

 

Les cestodes (ténias)

 

Appelé vers plats ou ténia des puces

Vit 21 jours dans le chat. Peut mesurer jusqu’à 60 cm de long.

Presque tous les cestodes sont des hermaphrodites, ce qui signifie que chacun de leur segment est pourvu d'organes sexuels mâles et femelles assurant leur propre reproduction. Les segments terminaux contiennent des œufs et se détachent progressivement du corps pour être éliminés dans les matières fécales de votre animal.

 

SIGNE CLINIQUE : 1er diagnostique très facile, regardez les selles du chat. Vous y verrez un segment du vers, il est ressemblant à un grain de riz.   

Les signes sont rare mais si le chat est fortement infesté  on peu observer : des signes de carence alimentaire, d’épisodiques diarrhée, un prurit anal, un engorgement des glandes anales, des léchages plus fréquent du périnée.

TRANSMISSION : Il faut qu’un chat mange une puce pour se contaminer. La contamination directe d’un chat à l’autre n’est pas possible.

Dans les selles du chat est éliminé des segments du ver qui eux contiennent des œufs. Ils ont l’aspect d’un grain de riz. Les œufs sont ingérés par la larve de puce qui finit par évoluer en puce adulte infestées donc par les larves du ténia

TRAITEMENT :

Il n’y a que chez votre vétérinaire ou vous pourrez trouver un produit efficace.







 

retour page maladie  bouton accueil