La chatterie de Chaungtha

   






























































































































TYPHUS DU CHAT


Ou PANLEUCOPÉNIE INFECTIEUSE FÉLINE


Ou ENTÉRITE INFECTIEUSE FÉLINE


Le typhus est appelé aussi Panleucopénie infectieuse féline (ce qui signifie baisse du nombre de globules blancs. (ne pas confondre avec la leucose (feLV) maladie où il y a augmentation du nombre de globules blancs).

Maladie due à un virus de la famille des parvovirus caractérisée par un tuphos, très contagieuse et mortelle à 90% pour les chatons et 40% pour les adultes, la mort peut subvenir en quelques jours. Il atteint le cervelet, le tube digestif et la moelle osseuse. Le Typhus est l'équivalent de la parvovirose canine. Même si le chaton est le plus sensible, un adulte peut malgré tout être contaminé. L'incubation est de 2 à 10 jours. Elle aboutit à la déshydratation et à la prostration de l'animal et entraîne souvent la mort en particulier chez les jeunes.

Le traitement est aléatoire.

Ce virus est extrêmement contagieux et TRES résistant et se multiplie dans les cellules.

Cette maladie est causée par un virus tellement résistant qu'il peut survivre à l'extérieur de l'organisme d'un chat. L'animal atteint peut l'excréter pendant 8 semaines et le virus peut rester présent dans l'environnement jusqu'à 18 mois. Peu de produits peuvent en venir à bout excepté l'eau de javel et les produits de désinfection spécifiques.

Comme la plupart des chats y seront exposés à un moment ou à un autre et que le pourcentage de chats non vaccinés qui contractent cette maladie est de l'ordre de 90 à 100 %, il est impératif que les chats reçoivent une vaccination contre cette maladie possiblement mortelle.

Il est rare qu'un chat guérisse du typhus, même guéri il reste une source d'infection pour ses congénères. L'intérêt du vaccin est évident.

Elle ne se transmet, ni à l'homme, ni aux autres animaux domestiques.


SYMPTÔMES :


Le typhus sur chatte gestante peut provoquer un avortement spontané ou bien peut provoquer des lésions cérébrales chez le chaton (ataxie cérébelleuse) caractérisées par une démarche désordonnée et des mouvements incontrôlés de la tête chez les chatons d'une portée âgée d'environ 1 mois.

Sinon cela touche surtout l'animal jeune:

Hyperthermie et tuphos (état de stupeur, faiblesse musculaire très importante, indifférence à l’environnement, prostration...), extrême abattement, panleucopénie (baisse de tous les globules blancs) ce qui affaiblit le système immunitaire et rend donc le chat vulnérable aux infections, douleurs abdominales et pelage terne.

Le chat expulse des matières liquides jaunâtres chargées d'écume pouvant contenir des traces de sang; diarrhées et vomissements principalement entrainant une déshydratation grave.

Forte fièvre pouvant atteindre 41°, perte d'appétit ou anorexie totale, déshydratation, prostration de l'animal (position du sphinx) et parfois miaulement enroué ainsi que l'apparition d'ulcères sur la langue. La certitude du diagnostic se fait par prise de sang (forte chute des globules blancs d'où le nom de panleucopénie) et analyse des selles.. .

Cette maladie peut se guérir mais celle-ci est très difficile à traiter.

Même une fois que le chat malade s'en est remis, il demeure capable de transmettre la maladie pendant quelques semaines à d'autres animaux non vaccinés.

Heureusement, le vaccin est très efficace pour prévenir la maladie, car elle est presque toujours mortelle.

TRANSMISSION :


Maladie très contagieuse car volatile. Elle peut rentrer chez vous par le biais de vos chaussures si vous avez marché dans de l'urine de chat. Le virus du typhus est aussi très, très résistant dans les selles.

Nous pouvons même le transmettre avec nos mains et nos vêtements si nous avons été en contact avec un objet ou un chat infecté. Elle se transmet par contact indirect (objets contaminés par un autre chat: les bols, la litière, le coin de repos du chat ou par les jouets d’un animal contaminé.), par contact direct (sécrétion, urine, sang, déjections) et par les puces.

Le virus peut survivre plus d’un an dans un environnement.


TRAITEMENT :


Malheureusement, pas de traitement miracle; Anti-diarrhéiques (pansement, antispasmodique), anti-vomitifs, anti-inflammatoire et également antibiotiques à large spectre.

Le chat n'ayant plus assez de globules blancs pour se défendre contre d'autres maladies.

Il faut bien souvent réhydrater par perfusion. Réalimentation progressive, vitamine B.

De bons résultats ont été obtenus par injections d'interféron qui est un traitement plus couteux et non reconnu officiellement pour cette maladie. Il est rare qu'un chat guérisse du typhus, même guéri il reste une source d'infection pour ses congénères.

Il faut désinfecter tous les objets que le chat a utilisés ainsi que les lieux à l’aide d’une solution chlorée.


PREVENTION :


Le vaccin contre le typhus est fiable à 99%. Une primo-vaccination à l'âge de 8 semaines, rappel un mois plus tard, puis tous les ans. Le vaccin ne se fait habituellement pas chez les femelles gestantes. Une chatte vaccinée transmettra ses anticorps à sa portée pendant 8 semaines.


Le virus responsable du typhus est très résistant aux désinfectants classiques excepté l'eau de javel.

Une contamination peut se produire plusieurs semaines après le passage d'un chat infecté.

























































































































 

retour page maladie    retour accueil